dimanche 29 janvier 2017

Hommage à Jean Pacilly, ancien Maire de Palaiseau

Jean Pacilly fut Maire PCF de Palaiseau pendant 16 ans de 1979 à 1995.
Il est décédé le jeudi 15 septembre 2016 à l’âge de 86 ans.

Texte de l'hommage qui lui fut rendu lors de ses funérailles au cimetière de Palaiseau le 23 septembre 2016.

C’est en 1964 que la famille PACILLY s’installe à Palaiseau au sein de la résidence de l’Effort Mutuel dans le quartier du PILEU.

Louison, son épouse, souhaitait en effet se rapprocher de son frère Pierre GAMBOA, sénateur communiste de l’Essonne.

Dessinateur de formation, militant communiste, Jean s’implique aussi dans l’action syndicale pour défendre l’intérêt des salariés sur son lieu de travail.

Louison et Jean se marieront en avril 1957. De cette union naîtront trois enfants Rémi en 1958, Fabien en 1959 et Nadine en 1968. Louison partagera en permanence les engagements de Jean.
 
Ces qualités rédactionnelles et d’analyse conduiront le PCF à lui proposer dans un premier temps de devenir journaliste au titre « la renaissance de Seine-et-Oise ». Dès son arrivée dans notre département, il se verra confier par le comité fédéral la responsabilité rédactionnelle de la Marseillaise de l’Essonne.

Il eut à ses côtés notre regretté camarade Jean-Marie PUJOL.

Sa personnalité, son engagement militant dans la ville amène Robert VIZET à lui proposer d’intégrer l’équipe municipale en qualité de Maire-adjoint pour la première fois en 1971.

En 1979, le Maire, député et conseiller général Robert VIZET percevant déjà la nécessité de ne pas cumuler les mandats et en accord avec l’ensemble des élus de la majorité prend la décision de confier la responsabilité de Maire à Jean devenu entre-temps son premier adjoint et en qui il avait reconnu des qualités d’animateur de l’équipe municipale, lui qui ne disait jamais JE mais toujours NOUS.

Jean prend ainsi la direction d’une ville dans un département en pleine expansion où les besoins en logements, en équipements sociaux et en équipements culturels sont grands.

Il le fait dans des conditions difficiles puisqu’il n’y a plus d’aide à la pierre ce qui prive les bailleurs sociaux de moyens afin de répondre aux attentes locatives de nombreuses familles palaisiennes.

Et les ressources financières manquent, Palaiseau ne disposant pas non plus d’entreprises en nombre suffisant pour abonder les ressources de la commune. Jean PACILLY n’aura néanmoins de cesse dans ce contexte de maintenir dans la ville un haut niveau de services publics et de prestations communales afin de garantir, à tous les palaisiennes et à tous les palaisiens quels qu’ils soient, les mêmes droits et prérogatives sociales et démocratiques.

Il aura ainsi la volonté constante que la contribution fiscale des familles soit parfaitement utilisée pour assurer dans la commune le vivre ensemble auquel il était extrêmement attaché.

C’est à ce titre, que refusant par ailleurs l’installation de grandes surfaces à Palaiseau afin de défendre le commerce local de proximité que sera décidé par la commune une aide financière pour acheter les fournitures scolaires chez les commerçants de Palaiseau pour aider l’ensemble des familles au moment de la rentrée des classes.

Ce manque de ressources pour la commune conduit Jean à proposer à son équipe municipale de créer une société d’économie mixte locale qu’il présidera.

Cette SEM permettra entre autres de réaliser des logements sociaux et en accession à la propriété en cœur de ville, aux champs Frétaux et à la fosse aux prêtres.

Cette SEM permettra aussi de doter la ville de deux équipements culturels majeurs destinés à toutes les familles palaisiennes que sont la médiathèque George Sand ainsi que les 4 salles de cinéma aujourd’hui CinéPal.

Poursuivant également l’action conduite sous le précédent mandat avec la création en juin 1976 de la forêt domaniale de Palaiseau, la commune se développe harmonieusement en conservant une identité de ville à la fois provinciale et moderne.

Jean PACILLY restera toujours très attentif à la qualité environnementale en faisant en sorte que le tissu urbain et paysager de Palaiseau soit préservé.

Conscient aussi des atouts universitaires et de recherche de notre territoire et en dialogue régulier avec les scientifiques, il était vigilant quant au développement du plateau de Saclay.

C’est sous son mandat avec l’implication notamment de Rachel Jaeglé que fut mis en place aussi le festival du film scientifique de Palaiseau, cette formidable école de vulgarisation pour des générations de palaisiens permettant de s’initier à tout âge à la culture scientifique.

Jean enfin était aussi attentif à la jeunesse et confiant dans sa capacité à s'organiser. Il avait dans cet esprit mis à disposition les moyens de la commune pour aider les associations de jeunesse pour les aider à réaliser leurs projets dont à l'époque des concerts de rock alternatif.

Toujours dans ce même souci, Jean conduira aussi en tant que Maire la bataille des palaisiens pour l’obtention d’un lycée sur notre territoire : le lycée Camille Claudel.

Militant actif du mouvement de la Paix, Jean disait que l’argent mis dans les bombes et les armes nucléaires aurait permis de répondre très largement à tous les besoins scolaires dans notre département.

Jean Pacilly restera dans nos mémoires comme un élu utile, attentif aux autres. Jean était un très grand humaniste.


jeudi 29 décembre 2016

Législatives 2017 : le choix de Joëlle PINNA comme candidate pour la 6ème circonscription de l’Essonne


Dans un contexte marqué par de fortes mobilisations sociales et la recherche d’alternatives aux politiques d’austérité, les échéances électorales présidentielles et législatives de l’année prochaine prennent une importance particulière. La majorité de notre peuple souhaite participer activement aux décisions qui concernent notre avenir commun, dans notre pays et en Europe.

L’ambition des communistes est d’ouvrir la voie à une nouvelle majorité populaire à gauche. C’est dans cet objectif que le PCF appelle à voter Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle.

Pour les élections législatives, le PCF veut contribuer à construire des candidatures de large rassemblement des forces et des citoyen-nes de gauche d’alternative et écologistes dans toutes les circonscriptions.

Pour avancer dans cette construction et suite à un vote des adhérents en décembre, le choix des communistes de la 6ème circonscription de l’Essonne se porte sur la candidature d'une personnalité reconnue pour son engagement dans ce territoire notamment à travers le combat pour le logement pour tous : Joëlle PINNA, cadre territoriale, Maire-Adjointe au logement de Palaiseau 2008-2014.